Comment créer son agence de voyages ?

Vous êtes décidé à monter votre propre agence de voyages ? Sachez que cela ne se fait pas en une journée. Il vous faut franchir quelques étapes afin de mettre sur pied votre entreprise.

Les diplômes requis

Il est à préciser que vous n’avez pas besoin d’être en possession d’un BTS en tourisme ou d’une licence pour ouvrir votre agence de voyages. Cependant, misez sur vos connaissances du métier ainsi que vos compétences pour réussir.

Souscrire à une garantie financière

Vous devez souscrire une garantie financière auprès d’un organisme habilité comme l’APST, une compagnie d’assurance ou la banque. Cette garantie s’élève à 200 000 € au minimum. Cette somme servira à rembourser le client et à le rapatrier en cas de problèmes. Un organisme habilité doit se porter garant lors de la création de l’agence.

Souscrire à une assurance RCP

Comme vous allez organiser des voyages, vous devez avoir une assurance à responsabilité civile professionnelle ou RCP. Les coordonnées de votre compagnie d’assurance ainsi que le numéro d’assurance doivent figurer sur tous les documents concernant votre agence de voyages. Si vous avez un site internet, ils doivent y figurer aussi.

Obtenir une immatriculation

Votre agence de voyages doit être enregistrée auprès du registre des opérateurs de voyage et de séjour. Pour cela, vous aurez besoin d’aller sur le site d’Atout France. Plusieurs étapes vous aideront à obtenir une immatriculation qui est obligatoire. Lorsque vous procédez à votre demande d’immatriculation, vous aurez besoin de justificatif ou d’attestation de garantie financière et d’assurance RCP. L’immatriculation doit se faire tous les 3 ans, et le coût est de 100 €.

Donner une existence légale à votre agence de voyages

Comme vous êtes sur le point de créer une entreprise, vous devez lui donner une existence légale. Vous devez vous faire attribuer un numéro SIREN auprès de l’INSEE. Vous devez également obtenir un numéro siret après une immatriculation au Centre de Formalités des Entreprises ou CFE. Dans le cas où vous projetez d’implanter un autre établissement dans une autre localité, celui-ci devra avoir un autre numéro SIRET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *